Dr Eugene Rwamucyo : Les accusations mensongères me portent préjudice

Publié le par Syndicat CFTC du CHSA

Apprécié par mon employeur qui n'a rien à me reprocher, la Direction régionale du travail a signifié à la mi-mars 2010 au Directeur de l'Hôpital de Maubeuge, Mr Henri Mennecier, qu'elle ne m'accorderait pas de titre de travail.

Le Directeur en a tiré une décision définitive en déclarant ce matin du 02 avril que ce refus entrainait "un cas de licenciement pour non-respect de procédures en France pour les praticiens d'origine étrangère". Il a cependant souligné plusieurs fois qu'il n'avait rien à me reprocher sur le plan professionnel.

J’en prends acte tout en maintenant toutes mes contestations antérieures quant aux motifs de ma suspension, à savoir les fausses accusations calomnieuses et mensongères relatives à ma présumée implication dans des crimes de génocide rwandais d’avril à juillet 1994, que je n'ai jamais commis.

Face à ce grand préjudice subi, j'attends une justice sereine et mes avocats répondront à ce licenciement par courrier, une fois la décision définitive obtenue.

Dr Eugène Rwamucyo

Commenter cet article